A propos de nous

L’idée de la création d’un mécanisme de financement et d’accompagnement des organisations promouvant les droits des femmes est née en 2005 à Bangkok (Thaïlande) lors de la réunion des donateurs le 28 octobre et de la présentation du rapport de la recherche-action de l’Association pour les Droits de la Femme et le Développement (AWID) sur « Où est l’argent pour les droits des femmes ? » organisée au cours de son 10ème Forum sur le thème « Comment le Changement a-t-il lieu ». La première partie de l’idée a été matérialisée en 2006 avec la création du ROFAF (Réseau des Organisations Féminines d’Afrique Francophone) grâce au Seed Grant de l’AWID, octroyé dans le cadre du financement des idées novatrices nées au Forum; mais la 2ème partie relative à la création d’un fonds pour les femmes francophones a été mise en incubation au ROFAF sous la forme d’un programme de subventions. Seulement ce programme a montré beaucoup de limites liées à sa capacité à mobiliser des ressources importantes à réallouer, à coordonner l’ensemble du processus d’octroi des subventions et du suivi des projets subventionnés.

En conséquence en 2015, l’initiatrice a décidé de reprendre son idée originelle et de créer un fonds autonome pour les femmes francophones afin de relever les défis de financement que rencontrent les organisations et militantes francophones des droits des femmes. Ainsi est né le Fonds XOESE pour les Femmes Francophones.

XOESE [hᴐèsé] ou [hᴐԑse] est un mot qui veut dire « Crois-y » ou « Crois-le » en Mina et en Ewé – deux langues véhiculaires africaines parlées au Ghana, en Côte d’Ivoire, au Togo et au Bénin.

XOESE est une fondation féministe d’utilité publique créée le 1er septembre 2015 et basée à Lomé au Togo.

VISION

La vision du Fonds XOESE pour les Femmes Francophones est un monde où les filles, les jeunes femmes et les femmes jouissent pleinement de tous leurs droits humains fondamentaux dans un cadre économique, social et environnemental sain et durable, et ont des opportunités égales d’accès aux ressources et à la prise de décision au même titre que les garçons, les jeunes hommes et les hommes.

MISSION

La mission de XOESE est de mobiliser les ressources financières, matérielles et humaines afin de les réinvestir dans les initiatives des militantes et organisations de femmes et de jeunes femmes pour faire avancer les droits des femmes, des jeunes femmes et des filles, leur autonomisation économique et l’égalité entre les sexes dans les pays francophones du Grand Sud.

OBJECTIF

  • Son but est de soutenir financièrement et techniquement la mise en œuvre des initiatives des organisations de femmes et de jeunes femmes dans les pays francophones du Grand Sud. Ses objectifs sont de :
    – Appuyer financièrement la mise en œuvre des initiatives promouvant les droits des femmes, des jeunes femmes et des filles ;
    – Renforcer les capacités institutionnelles des organisations de femmes et de jeunes femmes ;
    – Encourager et appuyer des initiatives innovantes d’autonomisation des organisations des femmes et de jeunes femmes.

Afi MAWUENA WOMENOR, Vice Presidente

Afi  MAWUENA WOMENOR est une Attachée d’Administration  de nationalité Togolaise. Avec 24 années d’expérience dans le domaine, elle est aussi experte en développement durable, ainsi…

Annie MATUNDU MBAMBI, Trésorière

Annie MATUNDU MBAMBI est une Consultante en Genre et développement, une activiste et une militante depuis plus d’une vingtaine d’années sur la question des droits…
All articles loaded
No more articles to load

PERSONNEL

Le Fonds XOESE pour les Femmes Francophones vise à financer les initiatives des femmes et des jeunes femmes francophones dans le Grand Sud en l’occurrence :

les pays francophones d’Afrique sans le Maghreb (qui sont au nombre de 23 : Benin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Comores, Côte d’Ivoire, Djibouti, Gabon, Guinée, Guinée Equatoriale, Madagascar, Mali, Maurice, Mauritanie, Niger, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, République du Congo, Rwanda, Sénégal, Seychelles, Tchad, Togo)

le pays francophone des Caraïbes (Haïti)

et le pays francophone du Pacifique (Vanuatu)

ainsi que certains des 11 collectivités, départements et régions d’outre-mer français situées :

  •  en Afrique (Mayotte, Réunion),
  • en Océanie (Polynésie française, Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna) et
  • en Amérique (Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Martinique, Guyane, Guadeloupe, Saint-Pierre-et-Miquelon)

Bien que XOESE travaillera à terme dans tous les pays francophones du Grand Sud et s’efforcera de le faire chaque fois que cela sera possible, nous commencerons notre travail sur le terrain dans dix (10) pays nommément :

  1.    Burkina Faso,
  2.    Burundi,
  3.    Côte d’Ivoire,
  4.    Haïti,
  5.    Mali,
  6.    Niger,
  7.    République Centrafricaine,
  8.    République Démocratique du    Congo,
  9.    Tchad,
  10.    Togo.
Fermer le menu