Women First TV a interviewé les trois jeunes entrepreneuses qui ont gagné le prix de l'Institut sur le Leadership Professionnel des Jeunes Femmes de XOESE

Cette vidéo est la première interview d’une nouvelle émission WF1TV sur les jeunes entrepreneuses. Dans cette vidéo, la journaliste Nancy Sall Niang interviewe les trois lauréates de l’Institut sur le Leadership Professionnel des Jeune Femmes de XOESE.

Les lauréats sont interrogés sur leurs projets : ce qu’ils sont, ce qui les a motivés, l’impact qu’ils espèrent obtenir, les défis qu’ils rencontrent et ce qu’ils envisagent pour l’avenir de leurs entreprises.

La vidéo présente Elsa BAKOLE, la lauréate du premier prix, qui a fondé Aureole Monde, qui est un projet social qui produit et commercialise des protections hygiéniques réutilisables pour lutter contre la précarité menstruelle et maternelle des filles et femmes, surtout celles des milieux ruraux. L’entreprise produit des serviettes hygiéniques menstruelles, des serviettes de maternité, des protège-slips, des coussinets d’allaitement et des couches pour bébé, tous réutilisables. Les protections sont sous différentes formes et tailles, ainsi que de différentes capacités d’absorption.

Nancy évoque également les projets des lauréaets des deuxième et troisième prix Mbayang DIENE et Melissa Massala Ntsimba.

  • Diene veut révolutionner la culture des oignons au Sénégal et produire des oignons de qualité semblable aux oignons importés (de grande taille avec une faible humidité et une grande capacité de conservation). Son étude de marché à mis en avant que l’oignon Sénégalais est souvent de qualité inférieur due au non-respect de l’itinéraire technique de l’agriculture de ces derniers. En respectant avec rigueur ce processus et aussi en achetant les semences chez des fournisseurs agréés, Bishri Business Pro promet des oignons de qualité.
  • Le projet d’entreprise de Massala Ntsimba a pour but de promouvoir la production piscicole et de participer ainsi à l’augmentation de la couverture des besoins de la population en protéines animales. La viande n’est pas toujours un produit à la portée de toutes les bourses en tout temps. Cependant, l’aquaculture est une solution alternative intéressante adaptée à tous les ménages. L’activité principale de Fish Box consiste donc à produire du poisson. L’idée est simple mais l’innovation réside dans sa forme de commercialisation, car, Massala Ntsimba a prévu plusieurs produits finis. En effet, ces produits seront commercialisés sous les formes suivantes : frais, fumée ou salée.
Fermer le menu