Screen Shot 2021-07-08 at 1.27.58 PM

Appel à propositions : Justice économique

Contexte

Le Fonds d’action urgente – Afrique (UAF-Afrique) est un fonds féministe,
panafricain, d’intervention rapide engagé à transformer les rapports de force en fournissant des ressources aux féministes africaines et aux défenseures des droits humains des femmes1 Africaines et leurs structures comme un acte de solidarité. Nous faisons partie de l’écosystème des mouvements féministes et des mouvements de femmes en Afrique et dans le monde. En termes de personnalité, le Fonds est audacieux et courageux, proactif et attentif, créatif et rigoureux, curieux, alerte et agile, imaginatif et ancré, cohérent et fiable.

UAF-Afrique fonctionne sur le modèle d’une organisation innovante virtuelle avec une présence stratégique dans quatre sous-régions africaines. Cette stratégie vise à favoriser l’expansion de sa portée et de son empreinte, en assurant une présence plus large et plus profonde du Fonds à travers le continent, ainsi qu’une bonne compréhension de ce dernier.

La justice économique pour les femmes est comprise comme une question de droits humains qui est essentielle à la réalisation du développement économique. Par contre, une intersection entre le patriarcat et le capitalisme néo-libéral entrave la participation des femmes aux économies africaines et leur capacité à en tirer profit. Les femmes gagnent moins, contrôlent moins de moyens, portent le lourd fardeau du travail des soins non rémunéré et sont largement concentrées dans des activités vulnérables et peu rémunératrices.

Soixante-quinze (75% ) de l’emploi des femmes en Afrique sub-saharienne est informel et non protégé, les femmes passant 2,5 fois plus de temps à dispenser des soins non rémunérés que les hommes. Les entrepreneures ont souvent du mal à avoir accès aux produits et services financiers sensibles au genre. Alors que la plupart des pays africains ont mis en place des cadres politiques qui soutiennent les efforts d’autonomisation économique des femmes, leur mise en œuvre se heurte souvent à une insuffisante de ressources et à un manque de volonté politique.

Outre la prévalence élevée des soins non rémunérés et des charges de travail lourdes, les emplois indépendants informels, dominés par les femmes, sont souvent mal payés. Cette situation aggrave les vulnérabilités socio-économiques des femmes et, entre autres, limite leur accès aux soins de santé adéquats, aux services de prise en charge des enfants abordables et de qualité, au congé de maternité, ainsi qu’à l’assurance maladie, à la retraite et à d’autres services de protection sociale.

Cette situation s’est encore dégradée par le surgissement de la pandémie de COVID-19 qui a provoqué une énorme perte d’emplois, dont les femmes ont été les plus grandes victimes de manière disproportionnée. La pandémie, en plus du changement climatique, continue de limiter considérablement la résilience et la capacité d’adaptation des femmes et des filles. Les femmes qui s’organisent autour de ces questions sont confrontées à des défis liés au manque de ressources, de relations stratégiques, d’informations et de connaissances.

Réponse

Le contexte ci-dessus appelle à la mise en place d’une politique économique inclusive ; des systèmes renforcés de soutien aux femmes ; un meilleur accès au travail décent, aux moyens de production, et à la protection sociale ; ainsi qu’à la reconnaissance, la redistribution et la réduction du travail de soins. C’est pour toutes ces raisons que UAF-Afrique, en collaboration avec ses partenaires, investit dans la promotion des économies inclusives, des programmes macro-économiques féministes, et des solutions féministes (alternatives), ainsi que dans des solutions écologiques et économiques centrées sur les populations.

Engagé dans une dynamique de construction du mouvement, UAF-Afrique soutient les mouvements féministes, les militantes féministes et les défenseures des droits humains des femmes pour travailler sur les grands thèmes interdépendants des Personnes (paix et participation politique); du Pouvoir (pouvoir économique et social); et de la Planète (gouvernance et bonne gestion des ressources naturelles).

Le travail de UAF-Afrique en matière de justice économique pour les femmes est fondé sur la philosophie qui soutient que lorsque les femmes ont un accès égal et libre aux ressources, aux opportunités, aux marchés et aux innovations, elles peuvent de façon continue accroitre et tirer parti de leur capital intellectuel, social, politique et économique ainsi que leur productivité et leur production. Par conséquent, ces femmes et filles, et tous ceux qui sont autour d’elles, vivent dans la dignité.

L'opportunité

Pour réaliser ses ambitions en matière de justice économique pour les femmes, UAF-Afrique travaille avec des mouvements féministes autonomes, divers, et motivés pour contester le pouvoir économique injuste, faire avancer le programme de justice économique pour les femmes, élargir l’accès aux ressources productives et aux opportunités pour les femmes et les filles, et changer les narratifs autour des capacités et des perspectives des femmes à réussir dans les affaires.

L’objectif de cet appel à propositions est d’inviter les organisations, les collectifs, les groupements et les mouvements féministes et de défense des droits des femmes éligibles qui soutiennent déjà ou qui veulent soutenir des initiatives en matière de justice économique pour les femmes.

Le Fonds invite les propositions d’initiatives locales, nationales ou régionales durables qui :

  1. Favorisent des actions de plaidoyer visant à accroitre considérablement les revenus des femmes et renforcer leur inclusion économique, leur reprise, et leur résilience, et notamment aborder les questions relatives au travail de soins non rémunéré, à la perte de moyens de subsistance, au commerce transfrontalier, à la justice du travail, à la relance économique pour les femmes, et combler les écarts technologiques entre les sexes.
  1. Renforcent les mouvements féministes et de défense des droits des femmes qui contestent l’exploitation des travailleurs, l’extractivisme et le sexisme ; donnent les moyens aux femmes pour qu’elles puissent saisir les opportunités de pérenniser l’activisme en matière de justice économique et participer activement à leur autonomisation économique.

  2. Contribuent à la recherche, à l’analyse féministe et panafricaniste, et à la documentation pour orienter la politique économique féministe, les programmes, le discours ; clarifier les visions ou agendas féministes ; promouvoir le leadership éclairé ; conscientiser le public sur la justice économique pour les femmes ; et trouver des solutions inclusives, modèles et pratiques.

  3. Renforcent les capacités des organismes publics, des acteurs non étatiques et des entreprises privées pour promouvoir la protection des droits économiques/financiers des femmes (y compris par des cadres réglementaires, normes et pratiques).

  4. Contestent les cadres de politique économique/financière, juridiques et institutionnels discriminatoires, les normes et attitudes régressives, ainsi que les pratiques économiques patriarcales et néolibérales.

UAF-Afrique entend octroyer des subventions d’intervention rapide allant jusqu’à 15.000 dollars américains, et des subventions pour le plaidoyer et la création des alliances allant jusqu’à 30.000 dollars US, afin d’appuyer les domaines de soutien clés mentionnés ci-dessus.

Veuillez noter que UAF-Afrique n’octroie pas de subvention pour des activités génératrices de revenus, des activités relatives au fonctionnement général des organisations ou pour couvrir des salaires du personnel.

Comment demander une subvention

Le présent appel à propositions est ouvert à partir du 1er juin 2021. Les dossiers de demande seront acceptés sur une base continue.

Toutes les demandes doivent être soumises par des structures de défense des droits des femmes dirigées par des femmes, enregistrées ou non enregistrées, œuvrant sur le continent africain.

Vous pouvez soumettre votre demande de subvention UAF-Afrique 2021 pour Justice économique, de deux façons :

  1. Remplir le formulaire en ligne accessible ici : http://www.uaf-africa.org/apply-for-a-grant/ Si vous ne pouvez pas sauvegarder vos réponses en remplissant le formulaire en ligne, nous vous suggérons de télécharger un formulaire pour d’abord préparer vos réponses et ensuite les coller dans le formulaire en ligne.
  2. Remplir le formulaire téléchargeable : le formulaire de demande de subvention de UAF-Afrique que vous pouvez télécharger ici : https://www.uaf-africa.org/apply-for-a-grant/ Une fois rempli, prière de l’envoyer par email à proposals@uaf-africa.org pour évaluation.

Si vous n’êtes toujours pas sûre que vous remplissez les critères d’une demande de financement ou si vous avez d’autres questions, merci de contacter UAF-Afrique en envoyant un courrier électronique à proposals@uaf-africa.org avec en objet : Appel à propositions : Justice économique, UAF-Afrique 2021.

Processus d'examen

Les demandes seront examinées et les décisions communiquées sur une base continue. Le délai de réponse aux demandes sera de 2 semaines (maximum) à partir de la date de leur réception. Veuillez noter que UAF – Afrique ne sera pas en mesure de fournir des retours sur les demandes individuelles.

PArtager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Fermer le menu