Promotion du leadership des jeunes filles en milieu rural à Tanghin-Dassouri au Burkina Faso

Avec l’appui financier de XOESE, Le Fonds pour les Femmes Francophones, l’ASFUD (Association Song-taaba Des Femmes Unies et Développement) a mis en œuvre ce ‘‘Projet de promotion du leadership de la jeune fille pour une protection efficace et préventive des droits de la femme en milieu rural à Tanghin-Dassouri’’ au Burkina Faso.

Les principales leçons que nous avons tirées de la mise en œuvre de ce projet est que la jeune fille est beaucoup plus indiquée que la mère pour se préparer à lutter contre les violences faites aux femmes en raison de son statut au sein de la cellule familiale. D’autre part, nous nous sommes rendus compte que malgré l’instruction formelle reçus par les enfants dans les écoles, elles n’étaient pas suffisamment informées sur leurs droits. La participation des jeunes garçons a aussi permis de aux participants de comprendre que le choix du nombre d’enfants se discute entre époux plutôt que d’etre imposé par l’un des deux conjoints. Comme anecdote, nous pouvons citer deux faits :

• Pour avoir été informé des objectifs de nos formations, le problème d’une veuve nous a été nuitamment rapporté par un habitant de Songpélsé. L’enfant de la pauvre veuve lui aurait été arraché par le frère de son mari alors qu’il faisait la classe de CM2 pour aller travailler en côte d’Ivoire;

• Parce que sa fille devait bientôt se marier, une mère est venue se renseigner pour voir si son enfant ne pouvait pas prendre part aux formations afin d’être mieux préparée pour être femme. Questionnée à propos sur l’avis de son mari chef religieux, la femme a hésité avant de nous confier que c’est à la demande de celui-ci qu’elle était venue.

PArtager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Fermer le menu